Articles

Le trench Burberry: depuis 1979 à 2015, histoire d’un symbole

Si Yves Saint Laurent créé en 1962 le trench comme on le connait aujourd’hui, c’est Burberry en 1979 qui lui donne ses lettres de noblesse.

Au départ, le célèbre manteau n’était autre qu’un manteau d’officier dessiné pour les hommes pendant la première guerre mondiale de 1914 par Thomas Burberry. Par la suite, les clients sont séduits par sa résistance, son élégance et évidemment son étanchéité. Ce n’est qu’en 1979 que le trench est produit dans la matière qu’on lui connait aujourd’hui, la gabardine.

C’est grâce aux stars hollywoodiennes qui l’ont porté que les yeux du monde entier se sont tournés vers le célèbre manteau signé Burberry, synonyme de prestige. Au même titre que le costume ou le jean, la haute couture a transformé le trench pour le tourner vers les femmes qui l’ont tout de suite adopté.

Dans les années 80, le trench se renouvelle et avec le mouvement punk, se porte en cuir et très long. Mais depuis ces 30 dernières années, de nombreux designers tels que Jean-Paul Gaultier, Sonia Rykiel, et bien-sûr Burberry ont joué avec les codes du trench, lui ont donné l’audace et l’ont féminisé. Habillé de métal, en couleurs, de différentes matières et même lacé, le trench est plus qu’un manteau, c’est une symbole.

La célèbre pièce de Burberry s’est vue évoluer, se transformer mais est toujours restée une marque d’élégance, de chic, de pouvoir et de sobriété que l’ont soit un homme ou une femme. Merci Burberry.

Quand Burberry rencontre Snapchat

          Parce que la mode s’invente et se réinvente chaque jour, il est important pour les grandes marques de luxe de développer une certaine capacité à s’adapter aux évolutions qui l’entourent, notamment sur le plan digital. Aujourd’hui, les nouvelles technologies ne représentent plus une simple priorité, mais bien une nécessité.

Burberry à l’heure du digital

          Doucement mais sûrement, la célèbre marque de luxe britannique prouve son adaptation face aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Pour cela, elle a su mettre en place une stratégie digitale démesurée, en plaçant le numérique au coeur de celle-ci. En effet, Burberry poursuit depuis plusieurs mois le développement de l’utilisation de nombreux outils digitaux et utilise la technologie à son avantage afin d’améliorer et compléter sa communication.

Jeudi 16 Avril 2015, la marque de luxe décide de se lancer un nouveau défi. A l’occasion de l’ouverture d’un nouveau flagship sur Rodeo Drive à Los Angeles, Burberry a annoncé le lancement de son compte Snapchat. Arrivée fracassante qui sera célébrée grâce à un évènement plutôt intimiste mais rediffusé en live sur Snapchat par la publication de courtes vidéos ou photos instantanées et également partagé sur l’ensemble des réseaux sociaux. L’ouverture de ce nouveau canal va leur permettre d’améliorer leur relations existantes et créer une nouvelle proximité avec leurs clients, notamment avec la génération Y qui est quant à elle plus jeune mais surtout plus connectée. Désormais, toute sa communauté peut garder un oeil sur l’actualité de la marque, peu importe l’heure où l’endroit où elle se trouve dans le monde.

Dimanche 20 Septembre 2015, Burberry frappe une nouvelle fois. Nous sommes J-1 avant la présentation de la collection Printemps/Été 2016 lors de la Fashion Week londonienne. Et pourtant, la marque nous réserve bien des surprises. Cette fois ci, Burberry décidé de faire découvrir à son jeune public et en avant première la nouvelle collection du défilé par l’intermédiaire de Snapchat. Ainsi, la marque va donner l’autorisation à chaque follower de suivre son histoire pendant les 24 heures qui précèdent le défilé : Tenues, make-up ou encore mannequins tels que Cara Delevingne, Jourdan Dunn et Suki Waterhouse, aucun élément ne sera laissé de côté. Nous entrons virtuellement dans les coulisses du show, grâce à Christopher Baily, PDG de la prestigieuse marque Burberry.

          Rapidement, la marque se propulse reine au rang du digital. Réfléchie et complète, sa stratégie lui permet d’attirer de nouveaux consommateurs potentiels. En effet, les moyens de communication traditionnels ne fonctionnaient quasiment pas avec une cible jeune comme la génération Y, friande de supports plus récents et instantanés comme SnapChat, Instagram, ou encore Twitter. Souvenons nous de l’ouverture du flagship à Shanghaï l’année dernière, la marque avait également opté pour l’utilisation d’un soutien provenant du social media grâce à l’application qui a connu un franc succès en Chine : WeChat. Par ce biais, Burberry a pu montrer l’envers du décor en postant une série de photos pendant le trajet de Londres jusqu’à Shanghai. Un moyen efficace qui permet de faire tenir le suspens jusqu’à l’événement.

          Globalement, on sait aujourd’hui que les consommateurs sont aptes à regarder plusieurs écrans à un moment donné, et les commerçants ont besoin de les capturer rapidement. « Les canaux traditionnels de marketing ne sont plus captivants ou en résonnance avec eux (la génération Y) » a déclaré John Elkaim, directeur du marketing au Olapic, New York. « Les plates-formes sociales numériques telles que Instagram ou Snapchat sont le point focal de leur attention, et les marques commencent à le reconnaître. Snapchat est la quintessence du court, grâce à un contenu rapide qui exige visualisation immédiate.

          Finalement, Burberry ne cesse de nous surprendre par sa faculté à s’adapter et à évoluer, notamment en utilisant le digital à son avantage. Un savant mélange de technologies au cœur de leurs stratégies qui permet aujourd’hui à la marque de créer de nombreux buzz mais surtout une relation toute particulière avec ses followers. Un avantage considérable, surtout lorsque l’on sait que les plateformes visuelles (comme Instagram ou SnapChat) permettent de booster l’engagement mais surtout le chiffre d’affaires des marques de luxe.

          Impatients, ils nous semblent légitime de se demander quelle sera la prochaine surprise réservée par Burberry ?