« Cendrillon au Meurice »

La st Valentin approchant et en bonne romantique, je décide de partager avec vous mon souvenir de l’une des plus belles surprises que m’eut concoctée mon chéri.
Je pose le décor, nous sommes à une semaine de la st Valentin le samedi 8 février 2014 plus précisément, Thomas mon fiancé qui habituellement respecte ma grâce mâtinée le week-end, me réveilla à 10h du matin.
Exaspérée car loin d’imaginer ma surprise je me levai en ruminant. Deux heures et demie et un brunch maison plus tard, Thomas me conduisit dans le quartier de l’Opéra au 6 square de l’Opéra – Louis Jouvet, notre première halte fut le spa 5 mondes. Je découvre alors ma surprise. Je pouvais profiter d’une heure et demie d’un massage du corps à inspiration indienne nommée « Abhyanga ».
Thomas m’expliqua qu’il reviendrait me chercher après. Déçu qu’il ne partage pas ce moment avec moi, je m’interrogeai un moment sur la raison de son absence, mais très vite une hôtesse me prend en charge pour m’installer et m’offrir un thé.
Je sors de ma séance détendue et reposée et appela Thomas pour savoir s’il était en chemin.
Thomas me dit qu’il aurait plusieurs minutes de retard, et 40 min d’attente plus tard il arriva tout sourire ce qui eut le don de m’énerver mais le souvenir du massage l’emporta et nous partîmes en direction de la maison.
Nous empruntèrent l’avenue de l’opéra jusqu’à Palais Royal pour rejoindre la rue de Rivoli où se trouvait un de mes établissements favoris.
Arrivée non loin je fis remarquer à mon compagnon qu’ici résidait mon palace préféré. « le Meurice »
Je fus surprise quand arrivée à la hauteur de l’entrée de celui-ci, mon compagnon entreprit de se garer et me proposa d’y prendre le goûter.
Folle de joie j’oubliai définitivement ma petite rancune.
Passé la majestueuse porte d’entrée de l’établissement je fusse subjuguée par la magie de ce hall, décoré à la mode de Versailles avec ses dorures et dès ses moulures aux courbes dansantes, des stucs, et des mosaïques sorties d’un livre d’histoire, sans oublier les magnifiques lustres qui avait le pouvoir de transformer toutes mondaines en princesses.
C’est arrivée à la réception que m’a surprise fut à l’apothéose de son charme, quand j’appris que mon fiancé nous avait en réalité réservé une suite pour le week-end entier et que son retard était dû à un détour par notre domicile car il avait oublié le sac contenant mes affaires personnelles qu’il avait secrètement préparé lui-même.

 

 

Alexis Yimga

Les palaces français à la reconquête des touristes chinois.

plaza athenée 

L’appellation « palace » est synonyme de Saint-Graal pour les 16 hôtels français qui en bénéficient. Ces représentants du savoir-recevoir à la française jouent un rôle clef dans l’image de notre pays à travers le monde, et plus particulièrement en Asie. Les touristes chinois se sont pourtant montrés moins nombreux dans l’hexagone durant le mois de décembre 2015 ; comme beaucoup de touristes suite aux attentats de novembre.

La population chinoise représente une clientèle à fort pouvoir d’achat pour l’industrie du luxe en France. C’est pour cette raison que les dirigeants de 14 palaces français ont décidé de lancer une véritable opération séduction de l’autre côté du globe afin de redorer l’image de leur secteur d’activité. Sur les 11 premiers mois de l’année précédente, ce sont près de 1,3 millions de touristes chinois qui ont résidés dans différents hôtels de la région parisienne. Et c’est dans l’optique d’optimiser davantage ce marché que le 11 janvier dernier, notre ministre des affaires étrangères – Laurent Fabius – a annoncé que le délai de délivrance des visas aux groupes de touristes chinois serait divisé par deux, passant ainsi de 48 heures à 24 heures.

Un véritable marathon promotionnel

Bien que le climat soit tendu, les représentants de ces différents palaces souhaitent absolument faire remonter le nombre de visiteurs chinois en mettant en avant l’excellence inégalable de ces prestigieux établissements made in France. La semaine dernière était donc un véritable marathon promotionnel auprès des agents de voyages, des journalistes, mais également des leaders d’opinions et des influenceurs chinois. Les villes de Pékin et Shanghai ont alors accueilli des évènements rassemblant des centaines de personnes. Au programme : conférences de presse, cocktails, ateliers ou encore dégustation de vins : autant de moyens mis en œuvre pour reconquérir le cœur de cette clientèle moteur du tourisme en France. Mardi dernier, François Delahaye avait indiqué à l’AFP qu’il ferait partie du voyage ; confiant pourtant que ce déplacement avait été planifié bien avant les attaques du 13 novembre.

« LA » destination en matière d’accueil de luxe !

« Avec ces opérations de promotion des palaces de France, conduites à Moscou fin 2014 et en Chine en ce début d’année, nous souhaitons valoriser auprès des clientèles des pays émergents tout le savoir-faire de la destination en matière d’accueil et de luxe. Les palaces sont une spécificité typiquement française qui nous permet de les accueillir dans les meilleures conditions », a souligné Christian Mantei, directeur général d’Atout France. Espérons que les touristes chinois reviennent très bientôt découvrir ou redécouvrir la capitale mondiale de luxe !

Tea Time au Shangri-La ! MMmmm …

Architecture d’exception :

Situé au cœur du 16e arrondissement de Paris, au 10 Avenue de Iéna, le Shangri-La Hôtel est classé monument historique. Ancien hôtel particulier du petit neveu de Bonaparte, Le Prince Roland Bonapart, le “Palais Iéna” -ainsi nommé autrefois- était le lieu de rencontre de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie parisienne.

Cet écrin raffiné est aujourd’hui devenu l’un des Palaces parisiens les plus prestigieux mêlant, à la perfection, hospitalité asiatique et art de vivre à la Française. Le Shangri-La allie parfaitement excellence, perfection et intemporalité.

 

Les 101 chambres et suites, d’un très haut standing, offrent, pour la plupart, une vue imprenable sur la Tour Eiffel qui se trouve à 2 pas (à 600 mètres exactement !).

Vue Tour Eiffel Shangri-La Paris

Vue Tour Eiffel Shangri-La Paris

 

Pour satisfaire tous les palais, un grand choix gastronomique est proposé aux clients avec 3 restaurants. Tout d’abord l’Abeille, restaurant de gastronomie française et le Shang Palace composé d’une équipe spécialement venue de Hong Kong, détiennent tous deux 1 étoile au Guide Michelin. Enfin le Bauhinia qui propose à la fois une cuisine asiatique et française.

 

Petite surprise gustative, c’est le seul Palace à proposer un Tea Time Vegan élaboré par Michaël Bartogeti le Chef Pâtissier. Mais qu’est-ce que c’est, me direz-vous ?

Et bien, il s’agit d’un Tea Time sans protéines ni graisses animales. Le lait est remplacé par du lait d’amande, de soja ou d’avoine et les œufs par de la purée de coco ou d’amande. Les pâtisseries sont donc plus légères !!

Tea Time Vegan Shangri-La

Tea Time Vegan Shangri-La

Des recettes savoureuses et originales, plus aériennes, à la farine de riz ou de châtaignes, des sucres non raffinés, comme le sirop d’érable, la fleur de coco ou la panela, sont utilisés, donnant ainsi naissance à des pâtisseries gourmandes et riches en goût.

 

Une dizaine de pâtisseries à la carte et des mini-sandwiches salés sont proposés. Compter environ 39€ par personne.

 

Prochain défi à relever, le Tea Time Vegan et sans gluten 😉 !!

 

 

Shangri-La Hôtel Paris, 10 Avenue de Iéna 75016 Paris

 

 

Le prestigieux refuge de Courchevel

 

Il n’y a plus de doutes. L’hiver s’est définitivement installé en France. Les premiers flocons de neige sont tombés, les écharpes sont enfilées et de nos plus beaux manteaux nous nous sommes équipés. La saison d’hiver a bel et bien commencé.

 

Rendez-vous dans la première Maison Cheval Blanc de Courchevel, situé au cœur des Alpes Françaises, autrement appelé le “Saint-Tropez des neiges”. Perché à 1 850m d’altitude, ce refuge d’exception fait partie du célèbre cercle exclusif des Palaces Français. Cette maison chaleureuse et intimiste accueille 37 chambres et suites spacieuses au sein du prestigieux Jardin Alpin et offrent un accès direct au plus vaste domaine skiable au monde : Le Domaine des 3 Vallées.

Dans cet esprit intime, élégant et ultra-contemporain, les clients y viennent pour se retrouver et s’abandonner le temps d’un week-end ou d’une semaine.

Au programme, des heures et des heures à se faire chouchouter dans le spa Cheval Blanc, proposant également des soins et des massages signés Guerlain. C’est un univers où il est bon de venir se délasser et se ressourcer au cœur de l’hiver, idéal pour laisser ses pensées vagabonder lorsque la neige tombe à gros flocons ou que le soleil caresse les cimes du domaine. Conçu pour proposer des soins toujours plus pointus et efficaces, il intègre chaque saison des protocoles innovants créés sur mesure pour les séjours en altitude.

Une fois relaxés, les clients peuvent profiter du 1947, fameux restaurant récompensé 2 étoiles au Guide Michelin et coordonné par le Chef Yannick Alléno. S’en suit une virée au White Bar et son chaleureux fumoir, ouvert tout au long de la journée. Détendu le jour et pétillant le soir, il propose une carte montagnarde simple et gourmande.

 

Une déclinaison des Maisons signés LVMH
Suite à l’ouverture des portes du Cheval Blanc à Courchevel en 2006, mais surtout suite à son succès, le groupe LVMH Hôtel Management a pris la décision de dupliquer le concept à Randheli situé aux Maldives (2013), mais également à Saint-Barth dans les Caraïbes (2014). Par ailleurs, de futurs projets sont en cours, notamment pour l’ouverture d’un Cheval Blanc à Oman et à Paris à la Samaritaine.

 

Camille Declercq

The Peninsula Hotel – from Beijing to Paris…

The Peninsula hotel group, that started operating in Honk Kong 1928, has become, through time, a symbol of luxury, prestige, outstanding service and China´s first luxury hospitality brand. My very first experience in this group was in Beijing, I used to live there when I was a teenager and having meals in all those amazing hotels was definitely part of our weekend´s routine. The truth is that I wasn´t really able to appreciate it. The hotel´s standards were getting higher and higher in China, and all that seemed pretty normal to me and to all my friends. It was part of our lives, full stop.

Many years after, in Paris, I decided to spend a night at The Peninsula. It opened in 2014, so I had not seen it yet and this is why I chose it among so many other renowned hotels. And yet, I did not regret it!

I always thought that Chinese were quite megalomaniac, and when it comes to hotels they surely know how to impress their guests. As you walk by the famous Avenue Kléber, it is impossible not to notice the majestic pair of guardian lions at the entry of the hotel, symbolizing the “Middle Kingdom’s magnificence. I immediately felt projected into the entry of the Forbidden City!

Moreover, as you enter the hotel you can almost feel the acclaimed Chinese delicacy caressing your skin: the crystal leaves hanging down the lobby are just as exquisite as the ginkgo leaves that embellish Beijing´ streets…

But when it comes to the accommodations, tradition is definitely replaced by modernity.  I stayed at the Grand Premier Room, an elegant 50 square meters room with a “huge” walk-in closet, an amazing marble bathtub, and girls: a nail dryer! How cool is that? Not to mention that all the frigobar drinks and a bottle of wine were offered by the hotel. Now, that is a way of pampering your client, isn´t it?

This was by far one of the best experiences I had in a hotel. The Peninsula surely understands what luxury is. Not only they provide us with this stunning atmosphere, but they also grant an amazing consumer´s experience.

The WOW effect is at the 19, Avenue Kléber and I highly recommend it!!!