UNE PART DE REVE A TRYANO

PDR Abu Dhabi 1
Il y a à peine trois mois, un nouveau concept store spécialisé dans les accessoires, les cosmétiques et l’enfant voyait le jour à Abu Dhabi : Tryano. Ce néologisme, de prime abord, a de quoi intriguer. Mais dès que l’on passe le pas de ce gigantesque magasin, tout fait sens. Tryano, c’est un espace exclusif, un jardin dédié à l’imagination où les saisons, les couleurs, les sensations se
mêlent et s’entrecroisent pour offrir une expérience unique, féérique et poétique à ses visiteurs. A travers le magnifique et spacieux display, ce que l’on peut lire, outre l’attention spécifique offerte aux produits, c’est une politique du slow motion, qui invite le client à prendre son temps, et partant, met en place un rapport à l’achat apaisé et renouvelé.

Dans ce cadre onirique, un invité surprise surgit, comme d’un rêve. Et ce n’est autre que le célèbre pâtissier français Philippe Conticini qui a posé ses valises – ou plutôt, ses ustensiles de cuisine – au troisième étage du nouveau concept store. En effet, qui mieux que « La Pâtisserie des rêves » pouvait incarner la dimension gourmande de ce jardin de l’imagination ?

PDR Abu Dhabi 2Au milieu du manège des cloches qui accueille plus de 100 couverts le weekend, on retrouve les classiques du chef : son fameux Paris Brest, élu le meilleur de Paris, son très gourmand Saint-Honoré, et ses viennoiseries signatures – même si l’on remarque que la pâte feuilletée supporte mal la chaleur et l’humidité des Émirats. Autre différence notable, la grande importance accordée à la partie salée. Certes, une petite sélection de mets pour déjeuner sur le pouce est proposée au BHV Marais, mais dans des proportions moindres, et ici, une gamme de pains cuits sur place s’ajoute à l’offre traditionnelle. Un clin d’œil à la French touch, certainement.
Mais plus qu’un simple rendez-vous pour les gourmands et pour les hommes attendant patiemment leurs femmes arpentant frénétiquement les rayons inférieurs du magasin à la recherche de la dernière pièce trendy, La Pâtisserie des rêves constitue un véritable support de communication pour le magasin.Dès l’entrée, un petit chariot attend chaleureusement le visiteur avec quelques gourmandises du chef : de quoi mettre en appétit pour une longue virée shopping. De plus, le weekend, lors des grandes affluences de ce concept store situé à 40km du centre d’Abu Dhabi, le corner se transforme en véritable école de pâtisserie où les enfants peuvent préparer et déguster leurs propres cookies, tartes et autres gourmandises. Les mamans et les clientes de première importance y sont aussi des invités privilégiées lors de goûter-tea time organisés spécialement à leur attention.Vous l’aurez donc compris, loin d’être un simple rendez-vous gourmand, la Pâtisserie des rêves joue un rôle de choix dans la communication de Tryano, apportant sa part de rêve à ce jardin de l’imagination. En s’imposant comme un sens de plus dans cette expérience globale et multi-sensorielle que cherche à offrir le nouveau concept store, la marque du chef Conticini a sans conteste un rôle de choix à jouer dans l’unicité du service de luxe que souhaite mettre en place le nouveau centre d’Abu Dhabi.

St Regis Dubai Hotel

Lobby St Regis

Dubai is the kingdom of fancy hotels.

The St Regis Dubai hotel is one of the most prestigious one and opened a few weeks ago. As there are numerous luxurious hotels downtown, St Regis has to have something more. That’s why the architecture is quite different from other skyscrapers hotels such as the Armani one.

So here starts our guided tour…

When we first enter the majestic lobby, we can do nothing but take a look a the gorgeous stairs that lead to the Champagne bar and the French brasserie.

As the hotel was preparing the Harper’s Bazaar « 2016 Best Dressed », we had the chance to meet some of the best dressed Dubai women, it felt like Fashion Week!

Once we recovered for all the emotions, we couldn’t wait for visiting the suites. The St Regis has 7 kinds of suites and we had the pleasure to visit 3 of them. They all are very classy and chic. That atmosphere is quiet, peaceful and the suites are equipped with numerous rooms which can be transformed as bedrooms if needed. You can even call a private chef who will work in your own kitchen in order to let you organize a private dinner. Most of the time, those suites are rented to organize huge dinner parties.

Furthermore, The St Regis Dubai has impressive facilities..

First of all, regarding the dining, it has 8 different bars and restaurants, including the French restaurant Quartier and the J&G Steakhouse, two new signature restaurants. Indeed, located on level one, J&G Steakhouse, offers a collection of steakhouse classics and dishes inspired by Michelin-starred chef Jean-Georges Vongerichten. On the same level, all the French cuisine lovers would enjoy the classic French favorites served with a contemporary twist at the modern Brasserie Quartier, as well as some handmade chocolates and fresh pastries from Café Fleuri, pure reminiscence of  a 1930s Parisian café. For those who would like to admire the hotel’s beautifully landscaped garden while enjoying exclusive tea blends, the Sidra, open 24 hours a day, is perfect. Fancy a moment of relaxation? Then go to the XXth floor where you will enter into the Iridium Spa, open daily from 9.00 am to 9.00 pm. Those two elements, represented by the Iris flower and the silver-white color are widely present in the interior decoration of the six treatment suites of the spa. In addition to the facilities including, amongst others, the sauna, the steam room, the whirlpool and the experience shower, Iridium Spa can also accommodate a variety of special requests such as waxing, or teen’s services. Besides, there is a large selection of treatments from the massage to the iridium rituals provided by the St. Regis’ Spa in order to benefit fully from your visit.

St Regis suite                            SP St Regis                           St Regis Spa

In addition to this amazing spa, there are a fitness center and outdoor rooftop pools dedicated to tranquility and absolute discretion with a special area for children. Indeed, the impressive facilities take into account the fact that guests may come with their children and hence offer childcare service and a kids club in order to take care of this specific target.

You definitely need to add the St Regis Dubai hotel to your « to do list in Dubai »!

Amélie Margulies & Marion Blanquefort

Trendy Dubai : Le Vogue Café

voguecafedubaiVogue est l’autorité suprême dans la mode, de l’affrètement de l’évolution de style à l’inspiration des lecteurs à l’échelle internationale depuis plus d’un siècle.

Comme une extension de marque du titre du magazine vénéré, VOGUE Café du Dubai Mall a trouvé sa maison dans le magasin LEVEL, connu comme la référence de grand magasin de chaussures de Luxe. C’est le premier Vogue Café installé au Moyen-Orient. Le restaurant chic, est niché au cœur du magasin, et est complété par un élégant bar EspressoEnsemble, ils dépeignent la fusion de la gastronomie, le style, la célébrité et l’élégance dans un cadre calme et serein. VOGUE Café du Dubai Mall impressionne par une expérience gastronomique exclusive, ouvert du petit déjeuner au dîner. Un moment où on se retrouve entouré par les photographies emblématiques des archives Vogue le tout dans un décor sophistiqué. Avec LEVEL, le plus grand magasin de chaussures au monde, VOGUE Café du Dubai Mall est devenu un hit depuis son ouverture le 1er Juin 2013. Un des nouveaux endroits musts de la ville. 

Plus d’infos et articles sur : www.theycallmemellie.com signvoguecafedubai

Movie night au Royal Monceau

Ameliaroyalmonceau3

Cette semaine, je vous parle d’un super moment passé au Royal Monceau. Dimanche dernier, ce n’était pas un Brunch mais un super tea time suivi d’une séance cinéma au Royal Monceau à Paris. Comme c’était la fashion week, le bar était over complet, et nous avons pu croiser d’autres blogueuses, ce qui est toujours sympa!
Pour le tea time, on a eu le droit à des pâtisseries Pierre Hermé tout chocolat, ainsi que des chocolat chauds à la framboise à tomber. C’était juste dingo. Puis on a été reçu avec une coupe de Champagne avant de s’installer dans le cinéma avec un design signé Philippe Starck. Nul besoin donc de préciser qu’on était au top du top dans des immenses fauteuils et nos popcorns caramel de chez Pierre Hermé. La programmation change, ce soir-ci c’était « Casse tête chinois » de Cédric Klapisch.
Il existe plusieurs formules donc, celle coupe de champagne et film pour 40 euros par personne ainsi qu’une autre, coupe de champagne, film puis diner pour 95 euros. Je trouve que c’est un cadeau original pour la Saint Valentin qui approche… ou avec une amie le dimanche soir. Cela change. Pour le look, c’est poncho et jean, pour rester simple le dimanche.
Nous avons passé une super soirée!

Plus sur theycallmemellie.com

Goûter by Michalak, ou le tea – time revisité

Cette tendance, qui nous vient tout droit du Royaume-Uni, ne se résume pas à une simple tasse de thé avec de petits gâteaux. En effet, il se consomme comme une sorte de brunch mais l’après-midi. Aujourd’hui, les palaces se le sont appropriés : on l’appelle également “afternoon tea”.

On est dimanche, il est 16h45, nous arrivons au Plaza Athénée. Nous sommes parfaitement accueillis. La lumineuse galerie des Gobelins du palace est connue pour ses déjeuners réunissant les premiers rangs de la Fashion Week et son tea-time. Un décor de rêve, orné de lustres en platine, offre un lieu confortable et chaleureux. Le service du personnel y est très attentionné, juste ce qu’il faut pour passer un agréable moment.

72108094Christophe Michalak, le chef pâtissier emblématique du palace, propose un “ goûter by Michalak “ dit à la française. Il faut préciser que le goûter by Michalak n’est pas un tea-time comme on l’entend d’habitude : pas de salés, ni de scones, que des pâtisseries à la hauteur de Paris.

On nous apporte la carte des douceurs : Religieuse caramel au beurre de sel, Millefeuille caramélisé, …. Le temps entre la commande et l’arrivée, nous prenons le temps d’admirer le lieu et d’apprécier l’ambiance. Après quelques instants, on nous apporte un superbe présentoir de 3 étages de gâteaux signés Michal2ak.

Nous décidons de déguster la fameuse Religieuse caramel au beurre de sel. Le pari est osé: reproduire son dessert en miniature, tout en gardant la notoriété de sa version originale. Pour l’accompagner, l’illustre chocolat chaud manufacturé d’Alain Ducasse. Une sorte de ganache liquide, plus ou moins velouté d’une puissance remarquable.

Une expérience exceptionnelle où la rencontre des goûts et des saveurs sont au rendez – vous.

Un tea-time digne des grands palaces.

Park Hyatt Paris Vendôme

Depuis le 5 Mai 2011, le Park Hyatt Paris Vendôme est classé parmi les « Palaces » parisiens. Situé dans le 2ème arrondissement de Paris ce petit nouveau a su prendre place parmi les plus grands, situé entre la place Vendôme et l’Opéra Garnier. Il a obtenu cette distinction grâce à la qualité exceptionnelle de ses services et du confort qu’il offre à sa clientèle. Résolument contemporain, le célèbre hôtel rue de la Paix est fidèle à la réputation des hôtels Park Hyatt dans le monde.

L’architecture intérieure fut confiée à Ed Tuttle, célèbre pour ses réalisations d’hôtels de rêve à travers le monde. Pour renforcer l’empreinte parisienne de ce lieu splendide, l’architecture s’est appuyée sur le classicisme à la française en retravaillant styles et matériaux traditionnels de façon plus contemporaine.

Au cœur de l’hôtel, les clients pénètrent dans un lieu d’exception ; les orchidées qui diffusent une odeur douce et le bar-restaurant lounge s’ouvre sur deux cours intérieures : l’une couverte par une large verrière à la manière d’un jardin d’hiver et la seconde est à ciel ouvert. Les visiteurs peuvent à toute heure de la journée s’y donner rendez-vous pour se détendre, prendre un rafraichissement, un thé ou encore pour un dîner tout en lumière.

Sous la main bienveillante de son chef Jean-François Rouquette, le restaurant gastronomique ouvert uniquement le soir, propose une atmosphère feutrée dans laquelle la cuisine ouverte sur la salle offre un véritable spectacle aux convives avec un ballet de toques blanches aux mains raffinées. Une carte spéciale est également proposée pendants les fêtes de Noël ou la Saint Valentin, de quoi donner des idées à certains en ce mois de Février.

Un Spa est également à la disposition exclusive des clients de l’hôtel avec sauna, hammam, Jacuzzi et salle de gym, de quoi se relaxer et en sortir serein. Des soins esthétiques et massages y sont dispensés dans quatre salles dédiées à cet effet et sont également disponibles en chambre 24h/24.

Palace ancien pour son histoire ou jeune palace pour sa modernité et sa créativité ? A vous de trancher, mais n’oubliez pas que quel que soit votre choix, les Palaces parisiens sauront charmer votre bien aimé(e) pour une Saint Valentin à Paris qui respecte sa réputation.

Gwendoline Barty Vega


 

Quand le Plaza Athénée épouse Dior à travers la gastronomie

Plaza Athénée & Dior

Crédits : Dior

Inspirés par la semaine de la haute-couture à Paris, Alain Ducasse et Philippe Marc ont imaginé un menu en honneur à Christian Dior, grand habitué du palace en son temps.
Alors que les petites mains de la haute couture s’affairent à coudre les dernières broderies des robes, l’équipe du restaurant Alain Ducasse, fraîchement récompensée de sa troisième étoile au guide Michelin 2016, s’est attelée à la confection d’un menu innovant et chic, le menu Dior.

En effet, la carte en dédicace à l’une des plus grandes maisons françaises propose des plats extraits d’un livre de recettes méconnu du public, la Cuisine Cousu-main, l’ouvrage favori du créateur du New Look.

Nous saluons ce mariage inattendu de saveurs entre mode et gastronomie. Pourtant, cet hommage particulier à la maison de couture n’a rien d’étonnant tant les liens entre Dior  et le Plaza Athénée sont nombreux comme la veste de tailleur Bar par égard pour celui de son palace fétiche.

C’est ainsi que, la semaine dernière, les gourmets et les addicts de mode ont pu se régaler des plats aussi originaux qu’esthétiques. Si malheureusement, ce menu n’est à ce jour plus disponible, il vous faudra patienter le 1er mars afin de déguster les plats de cette carte spéciale. En référence à la fashion week parisienne du 1er au 9 mars prochain, le Plaza Athénée se métamorphosera afin de devenir le lieu incontournable de cette semaine qui fait tant rêver à l’instar du Palace parisien.

Puisque de la gastronomie à l’hôtellerie, il n’y a qu’un pas, on ne peut s’empêcher d’attendre de voir naître la suite Dior avenue Montaigne. Après l’avènement du Dior Institut, la suite logique ne serait-elle pas une suite qui marierait couture et hospitalité ?

Les palaces parisiens : de la chambre à l’assiette, des étoiles plein les yeux


A la veille de la publication de l’édition 2016 du Guide Michelin, une question me taraude ….  Comment expliquer qu’un grand nombre des étoilés parisiens soient nichés au creux de somptueux palaces ? Autrement dit, quelle est la nature du lien qui semble unir de façon quasi intrinsèque l’hôtellerie de luxe et la haute gastronomie ?

Car loin d’être anodin, ce lien est souvent décisif. Qui n’associe pas le Ritz au chef Michel Roth qui fait comme parti des meubles de la cuisine de l’Espadon; Le Bristol à Eric Frechon, ou le Plaza Athénée à Ducasse – et demain qui sait, Le George à Christian Le Squer ! –

On retrouve d’ailleurs cette forte identification du côté des sucrés. Nombre de palaces parisiens sont courus et connus pour leurs fameux tea time tenus d’une main de maître par des chefs de renom. Que ce soit Cédric Grolet au Meurice, Christophe Michalak au Plaza, ou d‘une façon plus originale Pierre Hermé avec son Bar à chocolat au Royal Monceau, tous ces pâtissiers ont su – plus ou moins consciemment – imposer leur aura, mais aussi, jouir du magnifique cadre que leur offraient les magnifiques décors des palaces parisiens.

En effet, loin d’être à sens unique, Palaces et Chefs sont dans un rapport d’échange gagnant-gagnant. Si les toqués apportent une notoriété certaine aux établissements hôteliers, nombre de chefs ont également vu leur carrière marquée de façon décisive par leur passage dans ces hauts lieux de gastronomie, comme c’est le cas de Christian Constant et Jean François Piège qui se sont tous deux illustrés de manière remarquable au Crillon, ou encore Yannick Alléno au Meurice. 

Comment donc expliquer ce lien fort ?

Tout d’abord, le prestige : un chef a tout intérêt de s’établir dans un lieu prestigieux où il sera en contact avec une clientèle de choix. Le palace a quant à lui de grands avantages à mettre en avant un chef réputé à la tête de son service restauration pour attirer une clientèle haut de gamme et épicurienne.

Deuxième explication : le luxe. Qu’est-ce que le luxe si ce n’est une expérience unique, globale, inoubliable ? Rien de mieux pour l’illustrer qu’un dîner gastronomique dans un palace parisien : souvenir mémorable garanti.

Enfin, et surtout, c’est certainement la volonté de donner à voir et à vivre la quintessence du savoir-vivre de l’excellence à la française qui semble expliquer ce lien intrinsèque qui unit chefs étoilés et palaces parisiens.

Un rêve, une légende, une expérience unique du luxe à la française en somme.

Tea Time au Shangri-La ! MMmmm …

Architecture d’exception :

Situé au cœur du 16e arrondissement de Paris, au 10 Avenue de Iéna, le Shangri-La Hôtel est classé monument historique. Ancien hôtel particulier du petit neveu de Bonaparte, Le Prince Roland Bonapart, le “Palais Iéna” -ainsi nommé autrefois- était le lieu de rencontre de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie parisienne.

Cet écrin raffiné est aujourd’hui devenu l’un des Palaces parisiens les plus prestigieux mêlant, à la perfection, hospitalité asiatique et art de vivre à la Française. Le Shangri-La allie parfaitement excellence, perfection et intemporalité.

 

Les 101 chambres et suites, d’un très haut standing, offrent, pour la plupart, une vue imprenable sur la Tour Eiffel qui se trouve à 2 pas (à 600 mètres exactement !).

Vue Tour Eiffel Shangri-La Paris

Vue Tour Eiffel Shangri-La Paris

 

Pour satisfaire tous les palais, un grand choix gastronomique est proposé aux clients avec 3 restaurants. Tout d’abord l’Abeille, restaurant de gastronomie française et le Shang Palace composé d’une équipe spécialement venue de Hong Kong, détiennent tous deux 1 étoile au Guide Michelin. Enfin le Bauhinia qui propose à la fois une cuisine asiatique et française.

 

Petite surprise gustative, c’est le seul Palace à proposer un Tea Time Vegan élaboré par Michaël Bartogeti le Chef Pâtissier. Mais qu’est-ce que c’est, me direz-vous ?

Et bien, il s’agit d’un Tea Time sans protéines ni graisses animales. Le lait est remplacé par du lait d’amande, de soja ou d’avoine et les œufs par de la purée de coco ou d’amande. Les pâtisseries sont donc plus légères !!

Tea Time Vegan Shangri-La

Tea Time Vegan Shangri-La

Des recettes savoureuses et originales, plus aériennes, à la farine de riz ou de châtaignes, des sucres non raffinés, comme le sirop d’érable, la fleur de coco ou la panela, sont utilisés, donnant ainsi naissance à des pâtisseries gourmandes et riches en goût.

 

Une dizaine de pâtisseries à la carte et des mini-sandwiches salés sont proposés. Compter environ 39€ par personne.

 

Prochain défi à relever, le Tea Time Vegan et sans gluten 😉 !!

 

 

Shangri-La Hôtel Paris, 10 Avenue de Iéna 75016 Paris

 

 

Le luxe de l’anticonformisme

Luxe anticonformisme 118h30, Place de la Madeleine. les échoppes sont en ébullition. Les files d’attente ne cessent de s’allonger comme si l’on était en pleine période de soldes, ou chez H&M lors de la sortie de la collection Balmain. Pourtant ici, ni rabais, ni hystérie collective devant une robe : juste le goût des bonnes choses, l’envie de faire plaisir, de se faire plaisir. Ne serait-ce pas ça cela le véritable luxe ? « Ce que l’on se permet de manière exceptionnelle, de dire ou de faire en plus, sans véritable nécessité » lit-on dans notre fameux Larousse.

Mais cette image n’est-elle pas qu’une vaine illusion ? Que cherche t-on vraiment en achetant un paquet de chips (à la truffe, certes) à sept euros à la Maison de la Truffe, ou des Saint-Jacques à quatre-vingt euros le kilo ? A se faire plaisir? Vraiment ? Ou à dire « que l’on s’est fait plaisir », sans véritablement le penser ? Est-ce que le luxe, cette notion apparemment si intrinsèquement liée à l’absence de nécessité, ne serait-elle pas pendant les fêtes – encore plus qu’en temps normal – relativisée et rattachée, si ce n’est à l’obligation, à la contrainte sociale ? Autrement dit, acheter du homard, du saumon fumé et du caviar pour les repas de réveillon, relève t-il du véritable luxe que l’on s’offre, ou d’un impératif social édicté arbitrairement et qui prescrit ces achats « pour des fêtes de fin d’année réussluxe anticonformisme 2ies » ?

Et si le réel luxe était d’être anticonformiste ? D’envoyer valser toutes ces pseudos exigences pour vivre des fêtes authentiques, sur-mesure, uniques en somme ?

Car le luxe, avant de se caractériser par l’absence de nécessité, se caractérise comme expérience, rare et hors du temps. Dès lors, passer de bonnes fêtes, ce n’est plus dire que l’on a acheté son chapon fermier au fois gras chez Fauchon, mais de vivre l’instant en profitant de ses proches, autour d’un chapon – ou non d’ailleurs – que l’on a pas forcément payé 230 euros comme c’est le cas chez le célèbre épicier de la Place de la Madeleine, mais dont les saveurs sont encore plus goûteuses et mémorables par l’investissement émotionnel dont il est chargé.

Alors, résistons au diktat du snobisme et des philistins ! Soyons luxe, soyons authentiques, soyons anticonformistes !

– Et vive les fêtes ! –