Apple Watch Hermès, le luxe 2.0

    Depuis le 5 octobre 2015, Apple commercialise sa montre connectée en partenariat avec Hermès. Une collection encore plus luxe qui se décline autour de bracelets et de cadrans spécialement créés pour le mariage de l’illustre sellier et du géant de l’électronique.

Jusqu’à lors, du côté de l’Apple Watch, il y en avait pour tous les goûts. Avec des dizaines de configurations possibles, la firme à la pomme croquée voit plus loin. Allier luxe et technologie. C’est l’audacieux pari que la marque Hemès ont relevé pour réinventer une nouvelle version de la montre connectée. Afin de mener son projet à bien, Tim Cook, actuel PDG d’Apple, a débauché Angel Ahrendts de chez Burberry, Paul Deneve de chez Yves Saint Laurent et Patrick Pruniaux de chez TAG Hauer. Pendant que la montre est repensée en Californie, l’atelier d’Hermès en France fabrique à la main chaque bracelet des trois nouveaux modèles que la marque propose.

Disponibles en version 38, 40 et 42mm, dotées de cadrans exclusifs et adaptables à trois bracelets emblématiques et chers à la maison Française, les nouvelles Apple Watch séduisent une clientèle plus féminine et luxueuse. La collaboration des deux entreprises définit à leur manière l’union de la technologie et du luxe. Les résultats sont là et les ventes s’envolent.

Devant les vitrines des Apple Store, les fashion victims ont volé la place aux geeks. Double tour, simple ou manchette, les nouveaux bracelets n’ont aucun secret pour les acheteurs. Avec un premier prix de 1300€, ce nouveau né reste plus abordable qu’une montre Hermès. Et à ce prix, les clients ont également droit à un packaging spécial aux couleurs de la maison Française.

Avec cette collaboration, Apple marque sa place dans le monde du luxe. Voulant se démarquer de l’image de gadget que la montre connectée entretient depuis son apparition, Apple souligne l’aspect « bijou » de son nouveau produit.

Si autrefois ses concurrents s’appelaient Samsung ou Motorola, la firme américaine joue désormais dans la cour de Tag Hauer, qui lançait il y quelques mois sa montre connectée.

Chanel Storytelling

« Réincarnation » Film by Karl Lagerfeld

A l’occasion du défilé des Métiers d’Arts 2015 à Salzbourg, le dernier storytelling de Chanel, réalisée par Karl Lagerfeld, met en scène l’Impératrice d’Autriche Sissi et l’Empereur Franz Ferdinand, interprété par Cara Delevingne et Pharrell Williams, retraçant l’inspiration de la veste iconique de la marque.

L’histoire évoque les origines de la fameuse veste en tweed Chanel devenue symbole d’élégance à la française, inspirée d’une veste d’homme. Au cours des saisons, l’emblématique veste de la maison a souvent été réinterprétée, réinventée, modernisée et banalisée –portée avec un jean- tout en gardant ses codes d’origines. Cette veste est devenue une pièce incontournable de la garde robe féminine, au même titre que la chemise blanche ou les escarpins.

A travers ce court métrage, Karl Lagerfeld revisite l’histoire de la maison au double C, en détournant et bousculant l’Histoire, mêlant rêve et réalité, notamment avec la réincarnation de ce couple mythique en couple mixte -plus représentatif de notre société actuelle- permettant une meilleure identification.

Les portraits impériaux s’animent le temps d’une valse de minuit, s’achevant sur des pas de danse contemporains. Ce mini film semble hors du temps, où les époques et les styles se croisent et s’entre croisent.

La marque cultive et maîtrise ainsi un ensemble de codes de l’univers du luxel’amour , le rêve, le prestige, le merveilleux et le raffinement – alliant passé et présent, héritage et modernité. Tout ceci rythmé aux notes de la chanson CC the World référence à l’Impératrice Sissi et aux initiales de la Maison.

Chanel à travers les yeux de Karl Lagerfeld nous fait à nouveau rêver et construit une relation privilégiée avec ses clients en réaffirmant ses valeurs par le biais d’une stratégie de brand content innovante et magique. La maison est passée maître dans l’art du storytelling avec la réalisation de 12 minis films sur les inspirations et l’histoire de Mademoiselle Chanel à retrouver le site à la rubrique Inside Chanel.

Quand Burberry rencontre Snapchat

          Parce que la mode s’invente et se réinvente chaque jour, il est important pour les grandes marques de luxe de développer une certaine capacité à s’adapter aux évolutions qui l’entourent, notamment sur le plan digital. Aujourd’hui, les nouvelles technologies ne représentent plus une simple priorité, mais bien une nécessité.

Burberry à l’heure du digital

          Doucement mais sûrement, la célèbre marque de luxe britannique prouve son adaptation face aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Pour cela, elle a su mettre en place une stratégie digitale démesurée, en plaçant le numérique au coeur de celle-ci. En effet, Burberry poursuit depuis plusieurs mois le développement de l’utilisation de nombreux outils digitaux et utilise la technologie à son avantage afin d’améliorer et compléter sa communication.

Jeudi 16 Avril 2015, la marque de luxe décide de se lancer un nouveau défi. A l’occasion de l’ouverture d’un nouveau flagship sur Rodeo Drive à Los Angeles, Burberry a annoncé le lancement de son compte Snapchat. Arrivée fracassante qui sera célébrée grâce à un évènement plutôt intimiste mais rediffusé en live sur Snapchat par la publication de courtes vidéos ou photos instantanées et également partagé sur l’ensemble des réseaux sociaux. L’ouverture de ce nouveau canal va leur permettre d’améliorer leur relations existantes et créer une nouvelle proximité avec leurs clients, notamment avec la génération Y qui est quant à elle plus jeune mais surtout plus connectée. Désormais, toute sa communauté peut garder un oeil sur l’actualité de la marque, peu importe l’heure où l’endroit où elle se trouve dans le monde.

Dimanche 20 Septembre 2015, Burberry frappe une nouvelle fois. Nous sommes J-1 avant la présentation de la collection Printemps/Été 2016 lors de la Fashion Week londonienne. Et pourtant, la marque nous réserve bien des surprises. Cette fois ci, Burberry décidé de faire découvrir à son jeune public et en avant première la nouvelle collection du défilé par l’intermédiaire de Snapchat. Ainsi, la marque va donner l’autorisation à chaque follower de suivre son histoire pendant les 24 heures qui précèdent le défilé : Tenues, make-up ou encore mannequins tels que Cara Delevingne, Jourdan Dunn et Suki Waterhouse, aucun élément ne sera laissé de côté. Nous entrons virtuellement dans les coulisses du show, grâce à Christopher Baily, PDG de la prestigieuse marque Burberry.

          Rapidement, la marque se propulse reine au rang du digital. Réfléchie et complète, sa stratégie lui permet d’attirer de nouveaux consommateurs potentiels. En effet, les moyens de communication traditionnels ne fonctionnaient quasiment pas avec une cible jeune comme la génération Y, friande de supports plus récents et instantanés comme SnapChat, Instagram, ou encore Twitter. Souvenons nous de l’ouverture du flagship à Shanghaï l’année dernière, la marque avait également opté pour l’utilisation d’un soutien provenant du social media grâce à l’application qui a connu un franc succès en Chine : WeChat. Par ce biais, Burberry a pu montrer l’envers du décor en postant une série de photos pendant le trajet de Londres jusqu’à Shanghai. Un moyen efficace qui permet de faire tenir le suspens jusqu’à l’événement.

          Globalement, on sait aujourd’hui que les consommateurs sont aptes à regarder plusieurs écrans à un moment donné, et les commerçants ont besoin de les capturer rapidement. « Les canaux traditionnels de marketing ne sont plus captivants ou en résonnance avec eux (la génération Y) » a déclaré John Elkaim, directeur du marketing au Olapic, New York. « Les plates-formes sociales numériques telles que Instagram ou Snapchat sont le point focal de leur attention, et les marques commencent à le reconnaître. Snapchat est la quintessence du court, grâce à un contenu rapide qui exige visualisation immédiate.

          Finalement, Burberry ne cesse de nous surprendre par sa faculté à s’adapter et à évoluer, notamment en utilisant le digital à son avantage. Un savant mélange de technologies au cœur de leurs stratégies qui permet aujourd’hui à la marque de créer de nombreux buzz mais surtout une relation toute particulière avec ses followers. Un avantage considérable, surtout lorsque l’on sait que les plateformes visuelles (comme Instagram ou SnapChat) permettent de booster l’engagement mais surtout le chiffre d’affaires des marques de luxe.

          Impatients, ils nous semblent légitime de se demander quelle sera la prochaine surprise réservée par Burberry ?