« Cendrillon au Meurice »

La st Valentin approchant et en bonne romantique, je décide de partager avec vous mon souvenir de l’une des plus belles surprises que m’eut concoctée mon chéri.
Je pose le décor, nous sommes à une semaine de la st Valentin le samedi 8 février 2014 plus précisément, Thomas mon fiancé qui habituellement respecte ma grâce mâtinée le week-end, me réveilla à 10h du matin.
Exaspérée car loin d’imaginer ma surprise je me levai en ruminant. Deux heures et demie et un brunch maison plus tard, Thomas me conduisit dans le quartier de l’Opéra au 6 square de l’Opéra – Louis Jouvet, notre première halte fut le spa 5 mondes. Je découvre alors ma surprise. Je pouvais profiter d’une heure et demie d’un massage du corps à inspiration indienne nommée « Abhyanga ».
Thomas m’expliqua qu’il reviendrait me chercher après. Déçu qu’il ne partage pas ce moment avec moi, je m’interrogeai un moment sur la raison de son absence, mais très vite une hôtesse me prend en charge pour m’installer et m’offrir un thé.
Je sors de ma séance détendue et reposée et appela Thomas pour savoir s’il était en chemin.
Thomas me dit qu’il aurait plusieurs minutes de retard, et 40 min d’attente plus tard il arriva tout sourire ce qui eut le don de m’énerver mais le souvenir du massage l’emporta et nous partîmes en direction de la maison.
Nous empruntèrent l’avenue de l’opéra jusqu’à Palais Royal pour rejoindre la rue de Rivoli où se trouvait un de mes établissements favoris.
Arrivée non loin je fis remarquer à mon compagnon qu’ici résidait mon palace préféré. « le Meurice »
Je fus surprise quand arrivée à la hauteur de l’entrée de celui-ci, mon compagnon entreprit de se garer et me proposa d’y prendre le goûter.
Folle de joie j’oubliai définitivement ma petite rancune.
Passé la majestueuse porte d’entrée de l’établissement je fusse subjuguée par la magie de ce hall, décoré à la mode de Versailles avec ses dorures et dès ses moulures aux courbes dansantes, des stucs, et des mosaïques sorties d’un livre d’histoire, sans oublier les magnifiques lustres qui avait le pouvoir de transformer toutes mondaines en princesses.
C’est arrivée à la réception que m’a surprise fut à l’apothéose de son charme, quand j’appris que mon fiancé nous avait en réalité réservé une suite pour le week-end entier et que son retard était dû à un détour par notre domicile car il avait oublié le sac contenant mes affaires personnelles qu’il avait secrètement préparé lui-même.

 

 

Alexis Yimga

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *